Déboulonnage

Déboulonnage

Date
Jun 10, 2020 4:18 PM (GMT)

Je ne sais pas par où commencer et c'est bien le problème. Je n'arrive pas à laisser les débats de société sur le parvis de ma maison. (Oui, j'ai décidé d'appeler ça un parvis.) La situation actuelle et la stérilité des débats s'insinuent de toutes parts et je n'arrive plus à me concentrer sur mon projet qui me parait bien futile. J'arpente, une par une, les pièces de ma maison. J'y dépose mon ordinateur en espérant que ça débloque ma "créativité". Je vais courir. Je fais des gâteaux. Je fais du gras. Je vais manifester masquée et hydroalcolisée. Je réponds en m'énervant sur les débats autour des statues de Léopold II. JK Rowling dit des conneries sur twitter. Et le lendemain, ça recommence. Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Je me rends compte que j'ai fait l'autruche pendant quelques années, en essayant de m'intégrer à un milieu où il est bon de chanter mais pas de prendre la parole. J'ai arrêté de lire la presse. J'ai arrêté de lire des articles scientifiques. J'ai arrêté de lire des auteurs et autrices qui avaient quelque chose à dire. Je me suis arrêtée de peur que ma parole puisse se retourner contre moi, face à une hypothétique carrière, - que certains nous promettent si on rentre dans le rang. J'ai très peur d'une société stérile - dans tous les sens du terme. D'une société hyperhygiéniste, sans odeur, sans microbe, sans fermentation d'idées. Je ne comprends pas la direction que prend ce monde et encore moins comme m'y intégrer. Bref, je me dis que je prendrais bien congé de tout ce bazar pendant quelques jours mais, si c'est pour regarder des films sur netflix, cela n'aura pas servi à grand chose ? Si ?

image