Démêler les paradoxes

Démêler les paradoxes

Date
Jun 1, 2020 11:46 PM (GMT)

Aujourd'hui, nous sommes le lundi 1er juin, et je pense que ça fait beaucoup trop longtemps que je n'ai plus ouvert ce journal. Semaine 5, c'est ça ? Ouais, la semaine 6 commence officiellement demain... Le confinement a un effet déboussolant sur ma perception du temps : les journées paraissent longues mais les semaines filent. Et parfois l'inverse. Le paradoxe de ces moments qui manquent de repères. Cette période est comme suspendue, entre deux parenthèses dont on attend toujours celle qui viendra clore cette phrase qui ne cesse de s'allonger. Juste une parenthèse, alors qu'on aurait bien besoin d'un point. À la ligne, pour démarrer un nouveau paragraphe. ### Voire même un nouveau chapitre... Cette histoire aura au moins le mérite de nous avoir démontré l'importance de la ponctuation. Bref, j'ai perdu le fil. J'ai eu un petit passage à vide, entre la semaine 4 et la semaine 5. Surtout, ne pas s'en vouloir. C'est pas grave, ça arrive. C'était juste pas le meilleur moment. Mais, au fond, existe-t-il vraiment, le "bon moment" ? Des doutes, d'autres choses à faire, une baisse de motivation... Le sentiment de prendre du retard, de se laisser dépasser par les événements. Puis y a la connexion Internet qui fait chier — Pourquoi l'être humain finit-il toujours par se rendre dépendant des technologies qu'il crée ? Et aussi ce nouvel ordi à configurer — Pourquoi une machine supposée te rendre plus productif finit-elle toujours par devenir un gouffre temporel ? Et les doutes, toujours eux. Ces questionnements existentiels qui sont à la fois ce qui me permet et m'empêche d'avancer. Encore des paradoxes. Des excuses, tout ça. Teste, bord\*l. Expérimente, et adapte. Agis plutôt que de penser. Demain, c'est _reset_. Arrêter de se mettre la pression, mais appuyer sur l'accélérateur. Point ; à la ligne. Pilote.Media, Semaine #6, c'est parti !

image