Personas (bis), Lean canvas (bis), scrapping et data

Personas (bis), Lean canvas (bis), scrapping et data

Date
May 21, 2020 10:55 AM (GMT)

Jeudi 21 mai, 10h55, un an et trois jours depuis que j'ai quitté Paris et une rédaction nationale, premier craquage généralisé sur absolument toutes mes activités (sauf peut-être le jardinage). L'expérience Pilote.media vient confirmer pas mal de choses que je savais déjà. D'abord, que le fait d'avoir des "collègues" à qui parler, c'est quand même super cool et que rien ne remplace une bonne pause café ou un déjeuner qui se termine à 15h30, avec (un peu) d'alcool et (beaucoup) de rire. Ensuite, que je dois quand même avoir un côté fondamentalement masochiste à vouloir faire entrer quatre emplois du temps au chausse-pied dans une semaine de 7 jours, toutes les semaines, pendant plusieurs mois.  Ces derniers jours à me sentir fatiguée et irritée par tout, à me noyer dans un verre d'eau, c'est une réplique vachement plus violente de la période d'école de journalisme où, en plus du média (professionnelochiantetdéontologiquementquestionnable) où j'étais en alternance, je m'étais dit que c'était pas un problème d'aller faire de la matinale au lab d'Europe 1 tous les matins. Franchement, suivre une campagne électorale (présidentielle/législatives 2012) sur un site web qui sort du lot, c'était génial. Pendant six mois, j'ai été ultra calé sur toutes les pépites sorties par nos représentants politiques, les clips lol de campagne, parce que la com digitale était encore peu sérieuse à ce moment là et franchement, c'était bien marrant. Travailler de 6h du matin jusqu'à 19h30, rentrer chez moi à 20h30, me coucher à 23h pour me lever à 5h du matin et terminer la nuit dans un taxi, ça l'était un peu moins. Je retrouve un peu ce rythme depuis le début du confinement et surtout depuis le déconfinement. Les clients des missions que tu acceptes pour faire plaisir alors que tu sais que tu n'as pas le temps et qui se réveillent (franchement, même pour un billet de 5 000 euros, plus jamais je me fais avoir !), le client habituel pour lequel, depuis un an, tu montes deux projets de front tout en gérant les développeurs de l'agence et qui, aussi submergé que toi, t'informe 2h avant d'une réunion, pour laquelle tu dois produire de la doc, parce qu'il a oublié de transférer un mail, l'incubateur qui remet sainement mais assez durement en question tes velléités d'information différente, ta maison qui n'a pas avancé d'un iota en un an - alors qu'à la base, t'as quitté ton taf pour la finir et enfin te la couler douce sur le hamac - et le plombier qui te relance pour savoir quand est-ce qu'il vient raccorder ta baignoire et ton évier. Ouais, du masochisme je pense. Le résultat de tout ça, c'est que j'ai toujours aucune idée de comment faire évoluer moisi en quelque chose de concret. En revanche, le déconfinement a remis en avant l'une des idées de l'an dernier que j'avais laissé en suspens. Une chose à la fois, hein ;) (La blague.) À l'époque, l'idée c'était de répertorier les foires de bouffe de France et de Navarre et pourquoi pas aussi de Belgique, Luxembourg, Suisse, pour commencer, d'en faire une appli et de me programmer des itinéraires "bouffe". J'avais même une idée de documentaire associé. Y a deux semaines, j'ai récupéré les adresses mails de 574 offices du tourisme de France. J'ai fait un petit formulaire et un fichier excel, j'ai créé un compte mailjet, acheté un ou deux nom de domaine pour qu'ils ne soient pas squattés, récupéré les comptes associés sur les réseaux sociaux (investissement : 8 euros et 35 centimes), j'ai commencé une landing page sur l'un des deux (http://amoinsde100km.fr, mais le captcha me fait des misères, je dois régler cela) et j'ai envoyé mon mail en attendant des réponses. J'en ai reçu plusieurs, la plupart disant que les infos ne sont pas encore disponibles, d'autres m'orientant sur quelques pistes assez intéressantes ; la région Nouvelle aquitaine, par exemple, dispose d'un logiciel base de donnée pour toute la région, ce serait un tel gain de temps. J'ai laissé décanter et… Peut-être que je tiens mon MVP. Je pourrais pivoter, commencer par les lieux pour ensuite découvrir les gens et les techniques - et donc en parler. Je me suis dégagée du temps (j'ai dit  "fuck" à la terre entière je crois, ça m'arrive pas souvent). Je vais devoir refaire des persona, retravailler mon lean canvas, mais je cherchais par quel bout tirer les ficelles pour démêler la pelote et j'ai ce fil sous le nez. Autant essayer.

image