Terminer mes canvas en début de semaine, programmer quelques interviews et oser me raconter publiquement.

Terminer mes canvas en début de semaine, programmer quelques interviews et oser me raconter publiquement.

Date
May 18, 2020 8:20 AM (GMT)

Lundi 18 mai, l'escadrille se remet en formation d'ici une heure, et je profite du café du matin pour me poser et écrire mon sentiment à l'aube de cette semaine importante. La semaine précédente a été éprouvante, j'ai eu le sentiment d'être une boule de flipper projetée dans tous les coins, avec à peine le temps de m'accrocher à quelque chose de stable. Les coachings et les intervenants m'ont baladé dans des endroits inconfortables (intellectuellement, émotionnellement), mais au final, j'ai pu - enfin - prendre le taureau par les cornes, me concentrer sur une facette de mon projet, pas celle que je voulais explorer au départ, mais celle qui rencontre les besoins de mes personas, et faire germer, en fin de semaine passée, la nouvelle direction que je veux prendre. Je suis hyper à la bourre sur mes canvas, j'ai l'impression de ne pas avancer, mais ce matin, en me retournant sereinement sur le travail accompli, surtout sur moi-même, parfois contre moi-même, depuis trois semaines, en fait, j'ai beaucoup avancé. Elagué et réduit, un peu dans la douleur et l'angoisse, mais avec au final un sentiment de légèreté et de vélocité retrouvée. Et puis surtout, je suis vraiment hyper impatient de retrouver les camarades d'escadrille et leurs sourires sur Zoom !

image